Aller au contenu principal

Christophe Mauri : « Je ne connais pas de madeleine de Proust plus saisissante que les romans. »

Nathalie Wyss
20 septembre 2017

Christophe Mauri, auteur de la série à succès Mathieu Hidalf (Gallimard jeunesse), a publié cet été un nouveau roman : Les saisons de Peter Pan (Gallimard jeunesse). Mais ce n’est pas tout. Pour le plus grand bonheur de ses fans, Mathieu Hidalf reviendra bientôt dans une nouvelle aventure !


Christophe Mauri

Nathalie Wyss : Comment êtes-vous tombé dans le monde des histoires ?

Christophe Mauri : Comme Alice dans son terrier, en comprenant vite que remonter ne serait pas facile ! Quand j’étais enfant, ma grand-mère nous racontait des histoires à la nuit tombée. C’est mon premier souvenir non pas d’un livre… mais d’une histoire qui s’invente.

 

En publiant vos livres chez Gallimard jeunesse, vous avez réalisé votre rêve d’enfant. Quel est votre plus grand rêve maintenant ?

J’adore l’animation, et je rêverais de participer un jour à un long métrage, pour que la solitude de l’écriture se confronte à une multitude d’idées et d’imaginations différentes.

 

Votre dernier livre nous plonge dans l’univers de Peter Pan ; il semblerait que ce personnage vous tienne beaucoup à cœur. Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec ce personnage ?

Elle remonte sans doute à l’enfance, et à Walt Disney. Ce dont je me souviens, c’est de ma première lecture du roman. J’avais 22 ans et Peter a posé un jalon dans ma mémoire de lecteur. Il y a des lieux, des atmosphères associées à lui. Je ne connais pas de madeleine de Proust plus saisissante que les romans. Ils emportent toutes les réalités dans leur sillage.

Les saisons de Peter Pan

En combien de temps feriez-vous vos valises pour l’île imaginaire ?

Je pense qu’il faut partir sur l’île imaginaire sans bagages… ils seraient donc vite bouclés !

 

À l’inverse de Peter Pan, votre héros Mathieu Hidalf ne rêve que d’une chose : grandir ! Etes-vous plutôt Peter Pan ou Mathieu Hidalf ?

Mathieu Hidalf ! Enfant, mon île imaginaire était le monde des adultes à l’horizon. Mais j’en rêvais comme un enfant… ainsi que Peter qui se complaît à faire le ménage, qu’il considère comme une prérogative des grandes personnes !

Mathieu Hidalf

Vos romans sont empreints d’humour, d’espièglerie et de magie. Est-ce que ce sont des éléments dont vous avez besoin pour exister, vivre pleinement ?

Ces éléments sont apparus dans mes livres pour la jeunesse quand j’ai cessé moi-même d’être un enfant ou un adolescent. L’humour, c’est peut-être la distance légère qui sépare ma passion pour la littérature jeunesse de mon regard d’adulte.

 

Paraîtra en novembre prochain un album aux éditions Casterman : Le petit poucet, c’est moi ! Le petit poucet, un autre héros que vous chérissez ?

Le Petit Poucet, c’est moi ! est l’une de mes plus grandes aventures d’écriture. J’ai une affection très forte pour Poucet et pour l’ogre de cette histoire. Bien sûr, tout est parti du conte de Charles Perrault, que j’admire tout particulièrement.

 

Les clins d’œil aux contes classiques sont très présents dans vos livres, quelle importance ont-ils dans votre vie ? Et si vous deviez n’en garder qu’un ?

Je trouve merveilleux que le conte classique appartienne à toutes les générations. La littérature étant faite en partie de références et de passerelles, c’est une chance de pouvoir, grâce aux contes, tisser des liens qui soient familiers à nos grands-parents autant qu’aux plus jeunes enfants. Garder un conte ? Poucet… ou La Belle au bois dormant.

 

Pouvez-vous nous parler de votre livre à venir où vous renouez avec Mathieu Hidalf ? Comment cela s’est-il passé ?

Cela s’est passé de la plus belle des façons pour moi : la veille, écrire un nouveau Mathieu Hidalf me paraissait impossible. Le lendemain, c’était devenu la seule chose qui comptait. J’ai voulu faire ce qui m’a toujours procuré le plus de plaisir chez les Hidalf : plonger au milieu de cette famille et regarder l’imagination de chacun éclater au nez des autres. Ce nouveau livre est peut-être le plus joyeux que j’aie écrit.

 

Et pour terminer, quels sont vos projets en cours ?

Mes projets en cours sont des lectures ! Et quel bonheur de renouer avec sa bibliothèque…

Auteurs et illustrateurs en lien avec l'interview

Christophe Mauri

Christophe Mauri

française