Tout le monde dit je t'aime


Camille veut une nouvelle famille
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)
Tout le monde dit je t'aime

Tout le monde dit je t'aime

Auteur : Yann Walcker
Illustrateur : Aurore Petit
Editeur : La maison est en carton
Collection : À mots [dé]couverts
Novembre 2016 - 20 Euros
Poésie à partir de 7 ans
ISBN : 9782919650477
Thèmes : Amour, Jeux de mots

L'avis de Ricochet

Curieux objet que cet opus publié par les éditions La maison est en carton. Quarante cartes format carte postale présentent quarante personnages qui prononcent quarante déclarations d’amour. A lire les cartes qui composent le recueil, on a le sentiment de découvrir un genre littéraire à part : un texte minimal et piquant de Yann Walcker, fondé sur un jeu de mots, et une illustration qui détourne ou amplifie la déclaration d’amour. Sur chaque carte, un personnage désigné par son métier, déclare sa flamme à un partenaire, tous deux dessinés par le trait singulier d’Aurore Petit. Elle met en scène comme dans un petit théâtre, le cadre de la situation et guide le lecteur-regardeur dans son interprétation.

Les déclarations d’amour sont toutes écrites de la même façon. L’auteur pose le personnage : un fakir, une fée, une coiffeuse, un ange, le yéti, un boucher. Chacun d’entre eux prend la parole au style direct et déclame une formule prosaïque qui fait s’entrechoquer la froideur du dessin et la force un peu ridicule du discours. Un chef d’orchestre, on reconnaît Beethoven, manipulé par la main d’une marionnettiste occulte, déclare : « Oui, oui je t’aime, Éise, mais par pitié, cesse de me mener à la baguette ! ». La tatouée, amoureusement enlacée à Dédé, inscrit sur sa peau, lui avoue : « Ben toi, mon loulou, comme qui dirait : j’t’ai dans la peau ! ».

Ce jeu d’écriture et d’illustration séduira les plus grands, amateurs d’humour décalé et d’ironie et capables d’interpréter des mots et des images. Il pourra même susciter d’autres déclarations à d’autres amours !

Danielle Bertrand
Voir la chronique de Danielle Bertrand

Brève présentation par l'éditeur

La banquière : « Si tu veux des billets doux, mon joli, tu peux compter sur moi, c'est tout l'intérêt. »

Le chef d'orchestre : « Oui, oui, je t'aime Élise, mais par pitié, cesse de me mener à la baguette ! »


40 déclarations de 40 personnages : le vampire, le marin, le garagiste, la fée...

L'éditeur : La maison est en carton

Depuis mars 2007, La maison est en carton propose un nouvel espace de création résolument tourné vers l'image et l’illustration jeunesse. Cette nouvelle structure entend proposer des images d’art inédites réalisées par des figures marquante...
new