Entretien avec Régis Faller


Tous les entretiens
Régis Faller est le papa de Polo, ce petit chien rêveur dont les aventures sont publiées dans le magazine Belles histoires et que l'on retrouve sous forme d'album chez Bayard jeunesse. Actuellement six titres sont parus : " Le voyage de Polo", "Polo et le dragon ", "Polo et la flûte magique", "Polo et Lili "," Polo magicien " et dernièrement " Mon livre ! ". Sous forme de bandes dessinées, les aventures sans paroles de ce petit chien font le bonheur des plus jeunes. Nous avons demandé à cet illustrateur qui partage son temps entre graphisme et illustration de nous présenter son rejeton !
Mis en ligne en novembre 2005
Quand le magazine Belles histoires m'a demandé en 1999, de créer une double page de jeux pour les enfants qui ne lisaient pas encore, l'idée s'est transformée, peu à peu en une bande dessinée sans paroles. D'un chat bleu nommé Osmo, après quelques errances, je suis arrivé à Polo, un petit chien relativement banal d'aspect, mais auquel je me suis très vite identifié ! Ou peut être est-ce l'inverse !...

Au départ, c'est lui qui me suivait : quand je faisais de la plongée, il explorait le fond des mers, et quand je me suis mis en tête de faire du parachute, ou bien de la musique, lui aussi se trimbalait dans les airs, ou se mettait au xylophone... C'était un peu mon blog, avant l'heure... peu à peu, j'ai donné à Polo les mêmes questions existentielles que celles que je me posais, notamment sur les rencontres, sur l'amitié.
C'est une époque où je me posais beaucoup la question de ce qu'est un ami, et ce qu'il en reste lorsqu'il est parti. Aussi dans le 1er album, Polo rencontre différents personnages, mais privé de parole, il se lie peu avec eux. Du moins, il les quitte sans savoir s'il les reverra, et sans avoir réellement échangé avec eux. A la fin de l'histoire, il se plonge dans un livre, et tous les personnages croisés au long de l'aventure sont derrière lui, mais on ne sait pas s'ils sont présents dans son imagination, ou s'ils se sont réunis là pour lui faire une surprise. Quand nos amis ne sont pas là, qu'est-ce qui nous prouve leur existence ? Toutes nos rencontres n'existent que par notre souvenir. Nos rencontres sont "une idée". On passe de bons moments avec nos amis, mais ensuite ?
Puis, on se retrouve seuls, avec le souvenir nostalgique de ce ces moments. Quel est le but de tout ça ? Peut être donnerais-je ma réponse…dans un autre album de Polo ?
Mais pour l'instant, la question centrale de Polo, qui habite au milieu de la "mère" dans un "arbre sans racines" c'est l'intangibilité des relations humaines... Ensuite, dans de plus petits albums, j'ai emmené Polo vivre des histoires un peu plus initiatiques en le faisant rencontrer entre autres un personnage de dragon, qui lui fait d'abord peur, et puis qui s'avère être très utile, et très complémentaire. À chaque fois, Polo part de chez lui, et y revient riche de nouvelles rencontres, mais souvent un peu perplexe !

Mon album préféré est celui où Polo rencontre Lili. Pendant la première moitié du livre, Polo mène sa petite vie tranquille, cultive son jardin, pêche, fait la cuisine, et dîne seul face au coucher de soleil, sur sa petite île. Pile au milieu du livre, Lili, (distraite, elle par le lever du soleil) télescope l'arbre de Polo, et atterrit dans son lit ! Et là, toute la petite vie bien rangée de Polo s'en trouve changée, s'il refait les mêmes gestes qu'au début de l'histoire, il les fait en maugréant contre Lili (qui l'éclabousse en arrosant son jardin), en riant avec elle quand elle se fait une moustache en chocolat, en s'extasiant d'un plongeoir qu'elle fabrique avec une échelle, et en péchant avec un parapluie... Cette folle journée s'achève avec le même dîner qu'au début, mais là, Polo ne regarde plus le coucher de soleil, mais rit aux éclats face à Lili. Plus rien n'est pareil ! A partir de là, Polo qui était assez muet, débrouillard et solitaire découvre ses limites, et sa dépendance aux autres... Mais, Lili est une voyageuse, elle doit repartir, elle laisse à Polo un téléphone pour garder un lien avec lui, ce qui lui arrache son premier mot : Lili !
Dans les livres suivants, Lili fera des apparitions inattendues, et sera même l'instigatrice d'une grande histoire en offrant un livre précieux à Polo, qui lui sera volé par un des facétieux "luniens", qui hantent le monde de Polo.
En complément aux livres, j'ai aussi eu envie de créer un site où l'on peut retrouver un peu de l'univers calme et nostalgique de Polo. Sur le site, le temps passe en accéléré, et si l'on reste sans cliquer on peut voir la nuit tomber, l'orage gronder, le beau temps succéder à la pluie, tout ça ponctué parfois de quelques petites phrases musicales que je me suis amusé à composer pour l'occasion ! J'ai adoré programmer tout ça, et faire vivre ce petit monde d'une façon presque autonome, comme ça, les enfants ont presque l'impression que Polo est parti en voyage, et qu'ils peuvent visiter en douce sa maison pendant qu'il n'est pas là, certains y vont chaque soir avant de se coucher, ce qui justifie le sous-titre des livres : des histoires à lire tout seul, pour s'endormir en rêvant…

Voir aussi : La biographie de Régis Faller sur Ricochet
new