Entretien avec Philippe Matter


Tous les entretiens

Ricochet : Philippe Matter, pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Philippe Matter : J'ai 42 ans, je pèse 90 Kg et mesure 1,82 m!!! Je suis un auteur-illustrateur qui invente de petites histoires toutes simples et qui a beaucoup de chance car les enfants les aiment bien !

Ricochet : Vous êtes né à Yaoundé, au Cameroun, quels souvenirs gardez-vous de cette époque et de ce pays ?

Philippe Matter : Je suis revenu très jeune, vers 5 ans , je n'en ai aucun souvenir si ce n'est un superbe album photo (merci maman et papa).

Ricochet : Comment est née votre vocation ?

Philippe Matter : Je crois que j'ai toujours dessiné, mais sans y attacher aucune importance ni de l'envisager comme profession. Après un parcours "chaotique" un professeur de dessin dans un LEP, trouvant que je gribouillais pas trop mal, m'a aidé à préparer un dossier pour les Arts Déco de Strasbourg. C'est là que j'ai découvert l'atelier illustration de Claude Lapointe et que j'ai eu la "Révélation" !

Ricochet : Quelle est votre formation ?

Philippe Matter : CAP de compositeur -typographe, CAP de dessinateur publicitaire, diplôme de graphiste et diplôme d'illustration aux Arts Déco de Strasbourg.

Ricochet : Petit, étiez-vous plutôt un rat de bibliothèque ou un rat des champs ?

Philippe Matter : J'ai grandis à la campagne alors sans hésitation un rat des champs.

Ricochet : Quels sont les livres qui ont marqué votre enfance ?

Philippe Matter : Apoutsiak de Paul-Emile Victor, le petit trappeur (albums roses), Le club des 5 et Weihnachtsfest im Wichtelwald (je suis un peu bilingue !)

Ricochet : Comment naissent les histoires que vous inventez ?

Philippe Matter : Je choisis un thème, je me mets à ma table, j'ai 5 ans et j'essaye de m'amuser.

Ricochet : Quels sont les personnages, les lieux, les évènements qui vous inspirent le plus ?

Philippe Matter : Les petits évènements de la vie qui sont souvent de grands évènements pour les enfants.

Ricochet : Y-a-t-il des thèmes que vous ne pourriez  pas traiter et/ou  illustrer ?

Philippe Matter : J'aborde beaucoup de thèmes de la vie dans mes albums mais de façon détournée ou drôle mais je laisse le soin aux autres de traiter des thèmes comme la mort ou la pédophilie, chacun son truc.

Ricochet : Comment est né Mini-Loup, le héros de la plupart de vos ouvrages ?

Philippe Matter : J'avais crée un personnage très gentil "Le petit renard " qui a été "tué" par un éditeur,  en réaction,  j'étais très énervé,  j'ai créé un loup qui était un peu le "Mister Hide " du petit renard quasiment en un jet, c'était Mini-Loup le petit loup tout fou.

Ricochet : Quelles sont les techniques que vous utilisez le plus souvent pour illustrer vos livres ?

Philippe Matter : J'utilise l'encre de chine noire pour le trait et des aquarelles pour la couleur.

Ricochet : Quelle a été votre réaction lors de votre première publication ?

Philippe Matter : J'ai publié mon premier livre chez Andersen Press en Angleterre (l'éditeur entre autre de Tony Ross et de David Mc Kee) j'étais donc le MAÎTRE DU MONDE..ou presque !

Ricochet : Après la parution de chacun de vos livres, recevez-vous des critiques de la part de vos jeunes lecteurs ?

Philippe Matter : Je reçois beaucoup de courrier et de mails  d'enfants ou d'écoles qui sont toujours très sympas, les critiques négatives viennent plutôt  des "critiques professionnels" mais elles ne sont pas légion (à moins que mon éditeur ne me les envoie pas !).

Ricochet : Participez-vous à des ateliers-rencontre dans les écoles ?

Philippe Matter : Oui mais sans en abuser car je veux que ce moment soit un évènement  pour moi et pour les enfants et non pas une routine.

Ricochet : Vous êtes papa d'une petite fille, joue-t-elle un rôle important dans l'écriture de vos livres ?

Philippe Matter : Pas encore, elle n'a que 3 ans, mais je lui pique quelques "bons mots". Pour le moment encore quand j'invente une histoire, l'enfant c'est moi mais je pense qu'elle ne tardera pas à influencer mon travail.

Ricochet : Un album pour enfant se lit et se regarde, à votre avis le texte a-t-il plus d'importance que l'image ?

Philippe Matter : Dure question !! Tout dépend de l'âge. Mon travail est avant tout visuel, j'écris des images. Le texte qui accompagne mes dessins est là pour être raconté. Je ne me considère pas comme un écrivain. Pour conclure le dessin est un formidable moyen de communiquer mais le texte apporte l'imaginaire et est donc plus important. Ah, c'est pas clair tout ça !

Ricochet : Pour vous, le dessin reste-t-il encore lié aux crayons et au papier ou bien l'ordinateur a déjà influencé votre façon de travailler ?

Philippe Matter : J'ai un très joli imac sur mon bureau , j'essaye de m'y mettre un peu,  c'est  amusant mais je préfère quand-même mon pinceau et mon papier.

Ricochet : A votre avis, le livre de jeunesse a-t-il encore de beaux jours devant lui ?

Philippe Matter : Oui, j'y mets ma main à couper ! Par exemple dans mon cas plein d'enfants ont découvert Mini-Loup à travers les CD-Roms, vive tous les nouveaux outils. Par contre je crois  qu'il faudrait penser un peu plus souvent à faire des livres pour enfants VRAIMENT pour les enfants et non pas des livres pour enfants pour adultes.

Ricochet : Vous avez publié une méthode de lecture pour classe de CP, quel a été l'accueil et la réaction des enseignants ?

Philippe Matter : C'est tout récent, je n'ai pas encore de réactions.

Ricochet : Lorsque vous illustrez des ouvrages dont vous n'êtes pas l'auteur, comment se passe votre collaboration avec ce dernier ? Travaillez-vous en équipe ou bien chacun de votre côté ?

Philippe Matter : Lorsque j'illustrais les textes des autres, je n'ai jamais eu de contacts avec eux. Personnellement je préférais car j'avais entière liberté et n'étais pas bridé par la vision de l'auteur.

Ricochet : Aimeriez-vous diversifier votre activité en travaillant, par exemple, pour la conception de dessins animés, d'affiches, etc. ?

Philippe Matter : Oui.

Ricochet : Que détestez-vous le plus dans la vie ?

Philippe Matter : Les gens qui n'achètent pas mes livres ! (Je rigole !)

Ricochet : Si vous pouviez réaliser un vieux rêve, quel serait-il ?

Philippe Matter : Savoir jouer du piano comme Ray Charles mais sans être aveugle.

Ricochet : Quels sont vos projets pour les mois et années à venir ?

Philippe Matter : Mini-Loup, Mini-Loup, Mini-Loup.......

Voir aussi : La biographie de Philippe Matter sur Ricochet
new