Entretien avec Alain Schneider


Tous les entretiens
Né en 1950 dans les Vosges, Alain Schneider est auteur, compositeur et interprète pour enfants. Après un bac littéraire, il suit une licence de psychologie tout en faisant de la musique en parallèle, d’abord du piano puis de la guitare et de la batterie. Il a commencé sa carrière comme compositeur et arrangeur pour la publicité et des courts métrages, etc. Mais il préfère avant tout travailler avec les enfants. Les éditions Milan l’incitent à écrire des chansons, ce qu’il fait, et c’est ainsi que débute sa carrière de chanteur. En 2000, il signe cinq albums avec Universal et le succès est au rendez-vous. Alain Schneider participera notamment au lancement de la collection « Tintamarre » chez Milan et est aussi publié chez Gallimard, Actes Sud Junior, etc. Alain Schneider s’adresse aux tout-petits avec humour, fantaisie mais aussi poésie, souvent sur des mélodies « qui folâtrent et gambadent ». Il aime apporter des connaissances aux enfants tout en les amusant.
- Comment définiriez-vous votre style, votre univers ? Quelles sont vos influences ? Vous êtes souvent présenté comme le successeur d’Henri Dès. Qu’en pensez-vous ?
C’est flatteur parce que j’aime beaucoup ce que fait Henri mais je ne pense pas être le « nouveau Henri Dès » parce qu’on ne fait pas la même chose…
En ce qui concerne mon style et mon univers, je ne pense pas en avoir de particuliers.
L’avantage de s’adresser aux enfants, c’est qu’on peut être éclectique contrairement aux adultes. On n’a pas besoin de se cantonner à un style en particulier, on peut faire de tout. Je n’écris pas pour les petits par défaut, comme certains peuvent le sous-entendre, mais parce que ça me plait. C’est l’idée, le thème de la chanson qui va en définir le style, les mots emmènent vers un vêtement.
Quant à mes influences, je pense que c’est un peu les mêmes que tout le monde. La musique classique bien sûr, mais aussi le jazz, le funk, la chanson française avec Brassens, les musiques plus actuelles, les Red Hot Chily Pepper…

- Quel est votre objectif lorsque vous écrivez ou composez ?
Je veux d’abord faire des chansons qui me plaisent. Je veux apporter du vocabulaire, des sons et des sens aux enfants. J’aborde parfois des sujets lourds mais avec beaucoup de légèreté. Je dis tout ce que j’ai envie de dire et je m’appuie sur mes souvenirs d’enfance, sur mes enfants.
Je veux faire quelque chose qui m’amuse et qui est vrai.



- Avez-vous l’occasion de rencontrer régulièrement votre public (concerts, salons du livre, rencontres dans les écoles, etc.) ?
Oui, je fais beaucoup de concerts, des gros, des petits, je vais régulièrement sur les salons pour faire des concerts et je fais aussi beaucoup d’interventions dans les écoles où j’organise des ateliers d’écriture par exemple.

- Avez-vous un projet de livre en cours ?
Oui j’ai beaucoup de projets en cours avec Acte Sud, Milan, Didier Jeunesse mais aussi Belin qui va s’orienter plus vers la jeunesse…

Propos recueillis par Faustine Tillard, étudiante en licence professionnelle "métiers de l'édition" à l'IUT Paris Descartes
 
Voir aussi : La biographie de Alain Schneider sur Ricochet
new