Entretien avec Dorothée Piatek


Tous les entretiens
Mis en ligne en novembre 2002
Dorothée Piatek sort en ce début du mois de novembre, aux éditions Petit à Petit, son premier ouvrage, L'Horizon bleu, sur des images d'un jeune illustrateur de talent Yann Hamonic. Destiné aux jeunes lecteurs à partir de 10 ans, cet ouvrage traite d'un sujet rarement exploité, le guerre de 1914/1918. Sous la plume de Dorothée Piatek, on pourra découvrir la vie au front et à la ville au travers d'un échange de lettres entre Pierre, jeune instituteur dans le nord de la France, et sa femme Élisabeth. Une histoire sensible, où l'émotion est partout présente. Rencontre avec ce jeune auteur prometteur...





Ricochet - Bonjour, Dorothée Piatek. Vous sortez avec L'Horizon Bleu, votre premier album. Pouvez-vous vous présenter ?

Dorothée Piatek - Je suis graphiste le jour et rêve un crayon à la main la nuit. Passionnée par la littérature pour enfants, je me suis mise à écrire il y a environ dix ans et n'ai jamais cessé depuis, passant de textes courts pour les petits enfants à des textes plus fouillés et surtout plus documentés à l'attention des adolescents. Raconter pour faire comprendre, emporter dans des lieux et des époques différentes, faire ressentir des sentiments et des émotions est devenu au fil du temps ma raison d'écrire. J'ai envie d'emporter les lecteurs dans des mondes différents avec douceur et sensibilité.

Ricochet - L'Horizon Bleu traite de la première guerre mondiale. Pourquoi avoir voulu traiter ce sujet ?

Dorothée Piatek - C'est le fruit de ma rencontre avec Yann Hamonic, l'illustrateur de L'Horizon Bleu. Au cours d'une discussion, Yann m'a fait part de son désir de faire, un jour peut-être, un livre sur la guerre de 1914/18 (en souvenir de ses lectures d'enfance).
Le sujet m'a séduit immédiatement, mais je n'ai rien dit, n'étant pas certaine de savoir traiter ce sujet. Deux, trois jours plus tard, je l'ai rappelé pour lui soumettre la trame de L'Horizon Bleu, il a été séduit et m'a dit " Fonce, je te suis ".

Ricochet - Quelle était la plus grande difficulté, selon vous, dans l'élaboration de cet ouvrage ?

Dorothée Piatek - La difficulté majeure à laquelle je me suis trouvé confrontée est simple : je ne connaissais presque rien sur le sujet. J'ai donc lu, fais des recherches, interrogé. Cela m'a pris des semaines entières !
La solitude face à ce sujet était difficile aussi. Lire pendant des heures et rentrer dans la peau des personnages pour décrire leurs sentiments, leurs douleurs tout en restant sobre était parfois très éprouvant.

Ricochet - Avez-vous récolté de nombreux documents ? Est-ce que les souvenirs de vos grands-parents vous ont guidé ?

Dorothée Piatek - En effet, les documents se sont rapidement entassés sur mon bureau. Recherches sur Internet, livres d'histoires, témoignages. J'ai accumulé une quantité impressionnante de dossiers. J'ai lu quatre à cinq heures par jour pendant environ un mois puis comparé et surtout décrypté. Parce que ce sont les sentiments humains qui m'intéressaient. Evidemment il s'agissait aussi de faire correspondre les évènements avec les bonnes dates, les bons lieux. J'ai travaillé entre 12 et 14 heures par jour pour arriver là où je voulais aller. Mes nuits furent très courtes ! Mais ce fut un vrai bonheur que de suivre la vie de Pierre et d'Elisabeth.
Les souvenirs lointains que ma grand-mère garde de cette guerre m'ont guidés pour traiter les émotions, les douleurs, les craintes qui régnaient à l'époque. Son témoignage fut précieux.

Ricochet - La relation entre Pierre et Elisabeth est au centre de l'album. Est-ce un ouvrage sur l'amour ?

Dorothée Piatek - Pas vraiment, même si l'amour qui unit Pierre et Elisabeth est le fil conducteur de cette histoire. Comment faire passer la douleur d'une séparation, qu'elle se situe dans un couple, au coeur d'une famille ou entre des amis si ce n'est en passant par l'amour ou l'affection ? Je dirai que c'est un ouvrage sur les sentiments, sur les relations humaines, sur la difficulté d'être éloigné de ses attaches et de ses repères.

Ricochet - L'Horizon Bleu est un échange épistolaire. Pourquoi avoir choisi ce style ?

Dorothée Piatek - La lettre était l'un des rares moments de joies que connurent les soldats et leurs familles durant ces quatre années de guerre. Elles étaient la preuve que l'être cher était encore vivant. Les moyens de transports et de communications n'étaient pas ceux que nous connaissons aujourd'hui, par conséquent la lettre réduisait les distances. Je pense également qu'elles ont été un merveilleux transmetteur d'émotion, de liens et de souvenirs. Ce traitement m'est apparu comme une évidence.


L'Horizon Bleu de Dorothée Piatek et Yann Hamonic
Edition Petit à Petit, Octobre 2002
11, rue aux Juifs - BP 75 - 76162 Darnétal Cedex.
Tél. 02-35-08-22-15 - Fax. 02-35-08-79-57
contact@petitapetit.fr
Voir aussi : La biographie de Dorothée Piatek sur Ricochet
new