Les petites reines


Recherche avancée dans les livres
Pourquoi les lapins ne portent pas de culotte ?
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)
Les petites reines

Les petites reines

Auteur : Clémentine Beauvais
Editeur : Sarbacane
Collection : Exprim'
Avril 2015 - 15.50 Euros
Roman à partir de 13 ans
ISBN : 9782848657684
Ce livre fait partie de la sélection de Ricochet
Thèmes : Humour, Beauté/Laideur

L'avis de Ricochet

Pour la troisième année consécutive, Mireille a été élue Boudin sur la page Facebook de son collège de Bourg-en-Bresse, la bonne nouvelle c'est qu'elle est boudin de bronze et qu'elle a été dépassée par Hakima et Astrid. Mireille gère plutôt bien ce « prix », surtout qu'il est attribué par un de ses amis d'enfance, Malo. Elle est dotée d'un solide sens de l'humour et d'analyse et plutôt que de se laisser troubler, elle préfère en rajouter en se rabaissant un peu plus. En revanche, ce n'est pas aussi facile pour ses deux nouvelles compagnes de la honte. Mireille décide donc de prendre les choses en main. Elle propose à Hakima et Astrid de se rendre ensemble à Paris (où elle veut être arrivée le 14 juillet pour des raisons personnelles), de faire le voyage à vélo et de le financer en vendant du boudin sur la route. Ce qui avait commencé comme une espèce de boutade va se concrétiser grâce à la volonté des trois filles et de leur accompagnant, Kader, le grand frère de Hakima en chaise roulante. Les voilà partis pour leur « tour de France ». Au fil des étapes, les médias vont s'emparer de l'aventure. Les quatre compagnons d'infortune vont faire le buzz un peu malgré eux au début puis ils réussiront à prendre le contrôle de leur notoriété et même à se jouer de leurs « followers ».

Clémentine Beauvais réussit plutôt bien dans un exercice qui pourrait à tout moment basculer dans le genre nunuche /humoristique : son écriture est vive et gaie, son style enlevé, ses personnages sont bien campés et heureusement différenciés ; la force de Mireille, la timidité de Hakima, le désarroi d'Astrid et la tristesse de Kader sont autant de caractéristiques qui permettent au lecteur de s'identifier à l'un ou l'autre des héros de cette aventure estivale. Oui bien sûr, l'auteur pédale un peu dans des évidences du genre : la beauté intérieure est plus importante que la beauté physique, la démagogie n'est jamais très loin mais l'auteur s'en tire à chaque fois en nous faisant rire ou réfléchir.

Les « livres qui font du bien » débarquent dans la littérature jeunesse. Faut-il s'en féliciter ou craindre le pire ? Au lecteur de juger.

Valérie Meylan
Voir la chronique de Valérie Meylan

Brève présentation par l'éditeur

À cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le « concours de boudins » de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s’entrecroisent en une date et un lieu précis : Paris, l’Élysée, le 14 juillet. L’été des « trois Boudins » est donc tout tracé : destination la fameuse garden-party de l’Élysée !!! Et tant qu’à monter à Paris, autant le faire à vélo – comme vendeuses ambulantes de boudin, tiens ! Ce qu’elles n’avaient pas prévu, c’est que leur périple attire l’attention des médias… jusqu’à ce qu’elles deviennent célèbres !!! Entre galères, disputes, rigolades et remises en question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses fromages, s’invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée. En vie, vraiment.

L'éditeur : Sarbacane

Redonner sa place à la lecture, dans des albums jeunesse à la fois exigeants et à la portée de tous : c’est, à sa création en 2003, la ligne éditoriale de Sarbacane, qui vient de fêter ses 10 ans.
Au bout de la sarbacane, il y a l’envie d’aller loin, de toucher juste, de piquer l’intérêt et la...
new