Moi, parfois...


Recherche avancée dans les livres
La grande aventure du Petit Tout
Chut !
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)
Moi, parfois...

Moi, parfois...

Auteur : Agnès de Lestrade
Illustrateur : Sylvie Serprix
Editeur : Bulles de savon
Janvier 2017 - 14 Euros
Album à partir de 2 ans
ISBN : 9791090597679
Thèmes : Animaux, Affirmation de soi, Contraire

L'avis de Ricochet

Moi, parfois… est une revendication malicieuse du droit à être changeante et même inconstante d’un moment à l’autre. Une petite fille manifeste ouvertement son droit à être petite ou GRANDE ; lente ou rapide, autrement dit elle a une grande conscience de ses humeurs et émotions et affirme tranquillement qu’on peut être « tout et son contraire ». Chaussée de baskets rouges, elle avance avec ses forces et ses faiblesses, ses qualités – « moi, parfois, j’aime faire plaisir » – et ses défauts – « mais parfois, je garde tout pour moi ». L’allure mutine de cette gamine délurée naît du rythme impulsé par le texte d’Agnès de Lestrade, le texte progresse par oppositions, les contraires s’accumulent mais c’est toujours elle. On la reconnaît à son œil noir et aux baskets qui chaussent toutes ses transformations. L’illustration de Sylvie Serprix, construite sur des représentations animales associées aux différents caractères, traduit plastiquement les élans du cœur de la petite. L’humour du dessin sied à ravir à son caractère. Elle est hérisson quand elle pique, mouton sous la neige ou écureuil quand elle refuse de prêter ses jouets. Elle peut être encore bien d’autres choses, la liste n’est pas close et son ombre-dragon peut donner des idées pour poursuivre la liste (voir sur le site de Sylvie Serprix, le travail préparatoire).

Plein d’humour et de tendresse, c’est un joli plaidoyer pour se laisser aller à ses émotions et peut-être aussi un regard rassurant pour l’enfant. Oui, on peut être un amour d’enfant ET un sale gosse ; aimer et détester en même temps, etc. l’auteure et l’illustratrice mettent à la portée des enfants une notion bien complexe sur l’identité de chacun, et elles apprendront, peut-être, avec humour et élégance, aux parents, un peu de patience et d’indulgence face aux sautes d’humeur des enfants !

Danielle Bertrand
Voir la chronique de Danielle Bertrand

Brève présentation par l'éditeur

Ce qui est fatigant pour les parents rend au contraire la vie d'un petit passionnante : passer des câlins à la bouderie, avancer comme un escargot et 30 secondes plus tard courir comme un lapin, jouer avec son copain et puis d'un coup ne plus prêter ses jouets.

L'album dit bien que nous sommes tous faits ainsi : tout et son contraire en permanence, et c'est ce qui fait le sel de la vie. D'un petit tout particulièrement !
new