Les porteurs (T. 1). Matt


Recherche avancée dans les livres
Adam n'est jamais content
Lis-moi une histoire !
Acheter ce livre sur:

Place des Libraires
(France)
Les Libraires
(Québec)
e-readers.ch
(Suisse)
Les porteurs (T. 1). Matt

Les porteurs (T. 1). Matt

Auteur : C. Kueva
Editeur : Thierry Magnier
Avril 2017 - 14.90 Euros
Roman à partir de 14 ans
ISBN : 9791035200169
Thèmes : Science-Fiction, Différence, Révolte, Sexualité/Education sexuelle, Fille/Garçon, Dystopie

L'avis de Ricochet

« Chaque fois qu’on abordait ce sujet, en cours, à la maison ou entre amis, ça nous faisait halluciner d’imaginer comment c’était avant. Penser qu’on ne pouvait pas choisir son sexe mais qu’il était déterminé à la naissance, par le hasard, nous semblait digne de la préhistoire. Ça devait être étrange de n’avoir qu’un pénis ou un vagin et pas les deux comme nous. Encore pire, les enfants qui naissaient hermaphrodites étaient considérés comme des anomalies de la nature ! »

Dans trois mois, lors de la cérémonie de sa Séza, Matt pourra choisir de devenir homme ou femme. Et Matt (impossible pour nous de désigner cette personne par le pronom « il » ou « elle » pour le moment) a hâte d’opter pour le genre masculin. Il n’en est pas de même pour Flo qui, du fait de la pression sociale et familiale, est devenue femme à son grand regret. Dans la société où évoluent Matt et Flo, société qui s’est construite après un incident nucléaire, chaque être humain est hermaphrodite et est soi-disant censé pouvoir choisir son sexe à ses 16 ans. Seulement les choses ne vont pas se passer comme elles auraient dû… En effet, Matt apprend brutalement un jour qu’il est « porteur », en d’autres termes atteint d’une déficience entrainant qu’il demeurera « neutre » (asexué) plus longtemps dans le meilleur des cas, ou toute sa vie durant. Après avoir encaissé le choc de cette nouvelle, Matt va faire la connaissance de Lou, lequel est, tout comme lui, un Porteur. Au nom de cette amitié, Lou tentera d’ouvrir les yeux de son nouvel ami sur la société totalitaire dans laquelle ils vivent et qui assoit son autorité grâce à des manipulations génétiques et à l’inoculation de médicaments.

Cette dystopie signée C. Kueva transporte le lecteur dans un univers futuriste surprenant où le choix de son sexe, que l’on pourrait considérer comme une chance ou une avancée des mœurs dans la lutte contre les préjugés sexistes, se révèle être un outil de propagande pour mettre en place un système totalitaire où l’on décide finalement pour vous l’adulte que vous deviendrez. De rebondissements en coups d’éclat, le lecteur se laissera très vite happé par cette intrigue construite sur un habile jeu narratif faisant alterner un narrateur extérieur et des chapitres à la première personne, Matt, personnage éponyme du roman, partageant dès lors ses aventures.

Comme toutes les très bonnes dystopies, le premier tome de cette série exhorte le jeune lecteur à réfléchir sur la société et la politique actuelles, sur le concept d’homme et de femme et sur les dangers de la Science. Le fait qu’il s’agisse là du premier opus laisse à la dernière page le lecteur sur sa faim, taraudé par de nombreuses questions sur les Porteurs, que la chute du récit laisse en suspens. Et l’on est curieux d’en apprendre plus sur le devenir du personnage principal du roman, évidemment, mais également sur les personnages plus secondaires de Gaëlle ou de Flo, qui ont sans nul doute, elles aussi, des secrets à nous révéler. A quand le deuxième tome ?

Hélène Dargagnon
Voir la chronique de Hélène Dargagnon

Brève présentation par l'éditeur

Gaëlle a choisi d’être femme, Flo hésite encore. Matt, lui, sait que dans trois mois, il deviendra un homme. Dans cette société, tous les enfants naissent hermaphrodites. A seize ans, les adolescents doivent choisir leur sexe. Tous, sauf ceux atteints d’une déficience qui les condamne à un autre destin. On les appelle les Porteurs. Matt découvre qu’il est l’un de ceux là. Mais que cache vraiment la déficience des Porteurs ? Pourquoi l’État les tient-ils sous haute surveillance ? Une formidable histoire de manipulation, de secret d’Etat, et bien entendu, d’amour.

L'éditeur : Thierry Magnier

Enseignant, libraire, chargé de communication pour plusieurs groupements de libraires, rédacteur en chef d'une revue et auteur d'un album chez Gallimard jeunesse, Thierry Magnier a créé sa maison d'édition en 1998.
new