Entretiens graphiques

Martin Jarrie
Patrick Couratin
Lisbeth Zwerger
Gérard Dubois
Yan Nascimbene
Thierry Dedieu
Henri Galeron
Claude Lapointe
Voir la liste complète

Vidéos

Les gravures aussi légères que des plumes de May Angeli
Lorenzo Mattotti : On n'est pas obligé de toujours raconter avec des mots
Joëlle Jolivet, aller à l'essentiel du trait
Blutch et Claude Lapointe
Etienne Delessert au Centre de l’Illustration de Moulins (03)
La rue & le Machino
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.

Les invités

Laurent Gapaillard
Bertrand Santini
Valéria Vanguelov
Dominique Falda
Germano Zullo
Monique Félix
Rachel Hausfater
Jacques Cassabois
Voir la liste complète

Les entretiens

Arnaud Tiercelin
Christophe Loupy
Etienne Delessert
Rébecca Dautremer
Louis Joos (2)
Louis Joos
Stasys Eidrigevičius
Gilles Bachelet
Emma Kennedy
Jean-Luc Marcastel
Voir la liste complète

Libres propos

Car Boy ou comment trouver sa voie dans une carrosserie
Clémentine Beauvais : « C'est sans doute la chose la plus enivrante et la plus belle du métier... »
Strada Zambila ou la Roumanie au coeur
L'amour, toujours !
Petit bestiaire d'hiver
L’histoire d’un infâme hippopotame
À pas de loups : l’éditeur qui ne passe pas inaperçu
« En littérature jeunesse, on peut parler de tout »
À l'occasion de la Foire du livre de Francfort
Fais-moi peur !
Voir la liste complète

A voir aussi :

Hervé Tullet : le livre, objet idéal
L'identité féminine et littérature en couleur
Bologna Fiera 2009
Entretien avec Sophie Giraud - Hélium éditions
Instantané d'Amérique
Entretien avec Camille Baladi
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.
Copains
Les albums d'activités et les albums à colorier
Souvenirs de guerre
Jurg Schubiger
Prix Hans Christian Andersen 2008
Influence et interaction dans l'illustration européenne
Les Pieds Nickelés ont 100 ans
Entretien avec Natali Fortier
En avant la musique !
Les deux petits princes
La collection l’Abécédaire aux éditions de L’Edune
De la jeunesse chez Gallimard
Titeuf à Genève
Entretien avec Robert Delpire
 

TOUS CHARLIE !

L'équipe rédactionnelle de Ricochet et de Parole, ainsi que tous les membres de l'ISJM, endeuillés par les événements survenus en ce début d'année 2015, s'associent aux messages de résistance et d’espoir portés par nombre d’acteurs de l’édition jeunesse. Que soit réaffirmé ici, en mémoire de créateurs engagés et talentueux, notre attachement fondamental à la liberté d’expression.


 
 © Albertine


 
De mots, nous n’en n’avions plus ou si peu. Aussi Albertine nous a-t-elle autorisées à reproduire ce dessin dont nous admirons la force et la portée. Avec la générosité que chacun lui connaît, l’illustratrice nous a également transmis l’affiche qu’elle portait lors de la marche pour la liberté d’expression dimanche dernier à Genève :



 
 © Albertine
 


Nous avions des images, quelques mots de plus. Il nous en fallait d’autres. Germano Zullo nous les a donnés :


« S’il doit exister quelque chose de sacré en ce monde, c’est bien la liberté d’expression, pour tous ; et finir par se laisser convaincre que la violence représente une réponse à une parole qui nous offense, c’est laisser à l’ignorance le pouvoir de détruire le futur.
Pour mieux asseoir leurs privilèges, ceux qui les possèdent ont toujours usé de la censure à l’égard de ceux qui s’interrogent, de ceux qui doutent, de ceux qui inventent… La révolte par les armes n’a jamais rien résolu et les guerres ne servent qu’à redistribuer les privilèges. Il faut vivement que nous apprenions à répondre aux idées par les idées. À l’émotion derrière laquelle nous nous sommes tous rassemblés : Nous sommes Charlie, je voudrais ouvrir à d’autres émotions encore, infinies, aussi nombreuses que chaque individu est capable de générer en lui tout au long de son existence. Et je voudrais rappeler, que non seulement nous sommes capables de générer une multitude d’émotions, mais que nous sommes également capables de générer une multitude d’idées ! Car nous sommes intelligents ! Intelligents, avant toute chose !
N’oubliez jamais que vous êtes intelligents ! Ne croyez jamais ceux qui vous disent le contraire ! Ceux qui vous disent savoir à votre place ! N’arrêtez jamais de penser, de réfléchir, de questionner, de douter et de remettre en question aujourd’hui ce que vous aviez défini hier comme une vérité ! »
Germano Zullo, 13 janvier 2015



Ces propos font écho au message qu’Alain Serres avec Pef et les éditions Rue du monde ont diffusé au lendemain du massacre. Il y est question de peur mais aussi d’espoir, de fraternité, de détermination. Avec leur accord, nous reproduisons ici cette lettre :


 


 
Le souffle était venu, et avec les phrases de professionnels engagés pour la littérature de jeunesse, si nombreux, mobilisés face à l’inacceptable. Sans les recenser tous, voici quelques-uns de leurs témoignages compilés par les éditions Sarbacane :


-    Le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, dans sa  page hommage à Charlie Hebdo appelle à « ne laisser s’installer ni le silence, ni les peurs, ni la haine. Il y a les dessins qui mettent en rogne, ceux qui font marrer, ceux encore qui laissent indifférent. Chaque semaine Charlie Hebdo publie un peu de tout ça : du bon, du moins bon, de l’excellent et du scandaleux. Face à l’inacceptable, nous avions besoin de réagir, de faire corps, de se serrer les coudes. De faire appel à notre intelligence commune pour redire que le rire est un espace essentiel de liberté et que la fraternité est notre valeur fondamentale ». De merveilleux dessins et textes d’auteurs et d’illustrateurs jeunesse sont consultables.


-    L’ONG Bibliothèques Sans Frontières a adressé ce message de solidarité : « Toute l’équipe de Bibliothèques Sans Frontières est sous le choc de l’acte barbare intervenu ce mercredi matin dans les locaux du journal Charlie Hebdo, une exécution programmée contre des journalistes qui défendaient et portaient au plus haut les valeurs de la liberté de penser par la caricature et le rire. Nous sommes bouleversés par leur mort, particulièrement celle de Cabu notre ami de toujours. Les valeurs de liberté de penser, de lire, de dessiner et de créer qu’on a voulu assassiner avec Cabu, Charb et tous leurs camarades, BSF continuera de les porter partout dans le monde. »


-    La Fédération des Editeurs Européens (FEE) « condamne les assassinats à Charlie Hebdo et continuera à défendre la liberté d’expression. Tuer des auteurs, leurs collègues et ceux qui les protégeaient, est un acte d’une lâcheté infinie. Cependant la liberté d’expression prévaudra sur la barbarie ». Le président de la FEE, Pierre Dutilleul, a déclaré : « à l’instar de tous mes collègues, je suis bien évidemment abasourdi par les crimes barbares et abjects commis contre les journalistes de Charlie Hebdo. Au nom de tous les éditeurs européens, je continuerai à me battre pour dénoncer et combattre toute atteinte à la liberté d’expression, celle-là même qui est le fondement de nos démocraties ».


-    La communauté des libraires, via le Syndicat de la librairie francaise (SLF), exprime « son indignation face à l’ignoble attentat qui a visé Charlie Hebdo. La liberté d'expression, de création ou d’édition constituent des principes absolus que les libraires, comme tous ceux qui sont attachés à la démocratie et aux droits fondamentaux, sont plus que jamais résolus à défendre. »


-    La librairie L’Ouvre-Boîte (Paris, 10e), qui a installé le jeudi 8 janvier au matin une vitrine en soutien aux auteurs et dessinateurs de Charlie, et les éditions Sarbacane ont partagé ce message : « Deux de nos amis sont directement concernés, Catherine Meurisse et Fabrice Nicolino. Nous pensons particulièrement à eux, nous les soutenons. Nous pensons à ceux qui sont partis, à ceux qui restent, à leurs familles, nous les soutenons. Le but des assassins, c’est de nous monter les uns contre les autres. Nous ne tomberons pas dans ce piège. Le but des assassins, c’est de nous faire taire. Nous continuons ce matin notre travail d’éditeurs et de libraires. »


Nous saluons, par ailleurs…


-    L’hommage rendu par les illustrateurs suisses sur le site du quotidien Le Courrier.


-    Et la vingtaine de maisons d’édition spécialisées en bande dessinée qui ont lancé l’idée d’un ouvrage collectif en hommage aux victimes de Charlie Hebdo. En savoir plus en cliquant ici.


Subsiste la question, lancinante, du dialogue à faire naître en tant qu’éditeur, auteur, illustrateur, journaliste, bibliothécaire, professionnel s’adressant à un jeune public :


-    La médiathèque de Tourcoing recense très utilement les ressources disponibles en ligne sur le sujet : mise à disposition par Playbac des éditions des 9 et 10 janvier des titres Mon Petit Quotidien, Mon Quotidien, L'Actu et L'Eco ; émission « Service public » de France Inter en réécoute ; fiches pédagogiques proposées par SCOOP, etc.


-    Le Centre National de la littérature pour la jeunesse - La Joie par les livres (BnF) propose une bibliographie thématique sur la violence et les formes de résistance pacifique qui s’y opposent.

 
 

A la mémoire des victimes des évènements survenus en France les 7, 8 et 9 janvier 2015.
Pour le droit de tous à vivre en paix, ensemble.


Claude-Anne Choffat et Cécile Desbois-Müller,
responsables de la revue Parole et du Magazine de Ricochet
13.01.2015



Crédits : L'image d'accroche de cet article, publiée en page de sommaire, est signée Martin Handford, illustrateur de la fameuse série de livres pour enfants Où est Charlie?, en hommage au journal français.
new