Entretiens graphiques

Martin Jarrie
Patrick Couratin
Lisbeth Zwerger
Gérard Dubois
Yan Nascimbene
Thierry Dedieu
Henri Galeron
Claude Lapointe
Voir la liste complète

Vidéos

Les gravures aussi légères que des plumes de May Angeli
Lorenzo Mattotti : On n'est pas obligé de toujours raconter avec des mots
Joëlle Jolivet, aller à l'essentiel du trait
Blutch et Claude Lapointe
Etienne Delessert au Centre de l’Illustration de Moulins (03)
La rue & le Machino
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.

Les invités

Laurent Gapaillard
Bertrand Santini
Valéria Vanguelov
Dominique Falda
Germano Zullo
Monique Félix
Rachel Hausfater
Jacques Cassabois
Voir la liste complète

Les entretiens

Arnaud Tiercelin
Christophe Loupy
Etienne Delessert
Rébecca Dautremer
Louis Joos (2)
Louis Joos
Stasys Eidrigevičius
Gilles Bachelet
Emma Kennedy
Jean-Luc Marcastel
Voir la liste complète

Libres propos

Car Boy ou comment trouver sa voie dans une carrosserie
Clémentine Beauvais : « C'est sans doute la chose la plus enivrante et la plus belle du métier... »
Strada Zambila ou la Roumanie au coeur
L'amour, toujours !
Petit bestiaire d'hiver
L’histoire d’un infâme hippopotame
À pas de loups : l’éditeur qui ne passe pas inaperçu
« En littérature jeunesse, on peut parler de tout »
À l'occasion de la Foire du livre de Francfort
Fais-moi peur !
Voir la liste complète

A voir aussi :

Hervé Tullet : le livre, objet idéal
L'identité féminine et littérature en couleur
Bologna Fiera 2009
Entretien avec Sophie Giraud - Hélium éditions
Instantané d'Amérique
Entretien avec Camille Baladi
Thierry Magnier, Solotareff et Benoît Jacques.
Copains
Les albums d'activités et les albums à colorier
Souvenirs de guerre
Jurg Schubiger
Prix Hans Christian Andersen 2008
Influence et interaction dans l'illustration européenne
Les Pieds Nickelés ont 100 ans
Entretien avec Natali Fortier
En avant la musique !
Les deux petits princes
La collection l’Abécédaire aux éditions de L’Edune
De la jeunesse chez Gallimard
Titeuf à Genève
Entretien avec Robert Delpire
 

Nouvelle collection : Mini Syros Soon

Entretien avec Denis Guiot

Après les "Mini Syros Polar", "Mini Syros Romans" et "Mini Syros Paroles de Conteurs", les éditions Syros proposent désormais les "Mini Syros Soon". Comme sa grande soeur Soon destinée aux plus grands, la collection proposera des récits d'anticipation pour les enfants à partir de 8 ans, avec de l'aventure, de l'évasion, du suspense, des voyages dans le temps, de l'émotion et de l'humour.
Comme son ainée, elle est dirigée par un fin connaisseur de la science-fiction et des littératures de l'imaginaire, Denis Guiot. Un entretien pour une mise en appétit.

- Proposerez-vous à travers cette collection les même types de récits que dans Soon, à savoir de l'anticipation à travers des récits d'aventures et d'émotions, dans le but de mieux penser le présent ?

Oui. L'âge ne fait rien à l'affaire. La spécificité de l'anticipation est de parler de notre présent à partir de récits se passant dans le futur ou faisant intervenir des éléments spéculatifs. Ce regard décalé est riche d'enseignements car il nous fait voir notre réalité sous un angle original, débarrassé de pas mal de conventions ; c'est un regard d'une grande fraîcheur basé sur la fameuse question « Que se passerait-il SI ? », très excitant intellectuellement, et aussi très distrayant, car l'anticipation permet de développer des intrigues pleines d'émotion, d'évasion, de surprises, d'humour et d'action.

- Vous vous tournez avec cette collection vers un lectorat plus jeune ( 8 ans). Cela veut dire déjà un plus petit format et un genre plus proche de la nouvelle que du roman. Qu'est-ce que cela implique au niveau de l'écriture, des histoires choisies, des thèmes ? Quels sont les parti-pris ? Vous pensez donc que l'on peut proposer de la SF à de jeunes lecteurs ?

Dès que le jeune lecteur est en âge de faire la différence entre le Père Noël et un extraterrestre, on peut lui proposer de la science-fiction ! C'est-à-dire dès qu'il est capable de faire la différence entre un imaginaire qui n'a aucun lien avec la réalité (domaine de la fantasy, du conte de fées) et un imaginaire « plausibilisé » (qui est le ressort de la SF, genre basé sur la pensée spéculative). Les extraterrestres sont du domaine du plausible (pourquoi la Terre, dans tout le cosmos, serait-elle la seule planète habitée par des êtres pensants ?), pas le Père Noël avec son traîneau volant tiré par des rennes.
Bien sûr, comme nous nous adressons à de jeunes lecteurs (à partir de 8 ans), cela implique de tenir compte de leurs pré-requis, de leur toute jeune expérience de la vie, de leur curiosité, cela oblige à pratiquer une langue claire, précise, simple mais belle, cela nécessite de faire un grand effort pédagogique, car les thèmes SF sont toujours ébouriffants !

- Est-ce aussi une façon de fidéliser votre public dès les premières lectures ?

Oui, aussi. Nous espérons que ces jeunes lecteurs, séduits par la découverte de ces « histoires de futurs », continueront leur exploration de la science-fiction avec la sœur aînée, la collection « Soon ». Le fil d'Ariane étant le mot Soon : bientôt

- Pouvez-vous nous présenter les 6 premiers titres de cette collection ?

Chaque titre illustre un grand thème de la science-fiction (voyage dans l'espace, cyborg, voyage dans le Temps, mutant, manipulations génétiques, robot) :
- Le Très Grand Vaisseau d'Ange. Le Très Grand Vaisseau est un vaisseau-génération qui a quitté la Terre depuis huit cents ans à la recherche d'un monde meilleur. Mais le voyage se révèle beaucoup plus long que prévu. En cherchant à savoir pourquoi, Guillaume et ses amis vont enfreindre les règles qui régissent la vie à bord.



- L'Enfant-satellite de Jeanne-A Debats est une émouvante histoire d'amitié entre un cyborg qui orbite dans l'espace (l'enfant-satellite du titre) et une petite orpheline, rescapée de la destruction de son village, incendié par des satellites-tueurs.



- Opération « Maurice » de Claire Gratias. Ah, le voyage dans le Temps ! Et si on pouvait revenir dans le passé afin de s'empêcher de faire une grosse bêtise, comme tuer Maurice, le poisson rouge de la classe de CM2 ?



- A la poursuite des Humutes de Carina Rozenfeld. Depuis des années, les Humains sont en guerre avec les Humutes, des mutants dotés de superpouvoirs que l'on reconnaît à la bosse qu'ils ont sur la nuque. Ce soir-là, à table, Tommy a du mal à regarder ses parents en face… car il sent pousser une légère excroissance à l'arrière de son cou.



- L'Enfaon d'Eric Simard. Il y a un nouveau dans la classe de Leila. Mais l'enfaon n'est pas un élève comme un autre. Il a été fabriqué au CHGM, le Centre des Humains Génétiquement Modifiés.



- Robot mais pas trop d'Eric Simard. La maison d'Adam est une maison ultra-moderne gérée par des robots. Mais ceux-ci sont un peu détraqués, et les situations cocasses sont nombreuses… jusqu'au jour où Adam se demande s'il n'est pas, lui aussi, un robot.



- Au niveau des auteurs, vous avez fait appel aux auteurs de SF, avec lesquels vous travaillez pour la collection Soon et, pour certains d'entre eux pour d'autres collections chez d'autres éditeurs : Eric Simard, Ange, Carina Rozenfeld, Claire Gratias, Jeanne-A Debats.

Tous travaillent pour « Soon »... ou sont en train de travailler pour « Soon », comme Claire Gratias (déjà auteur de trois « Rat Noir » chez Syros), dont je vais publier en septembre le tome 1 du Signe de K1, un diptyque mêlant voyage temporel, cataclysme écologique et critique de notre société.

- La plupart de ces auteurs n'ont jamais écrit pour de très jeunes lecteurs. Comment avez-vous travaillé avec eux, notamment pour l'écriture ?

Nous avons été particulièrement exigeants sur la force du sujet, la limpidité de l'expression et la clarté du développement thématique (n'oublions pas que la SF est idéale pour poser certaines questions essentielles sur la nature de l'humain, la notion de différence, d'évolution, etc.). Chaque Mini Soon est une rencontre entre un thème et un auteur ayant une certaine sensibilité pour celui-ci. Connaissant les univers de « mes » auteurs et désirant que les Mini Soon abordent la plus grande palette thématique, j'ai parfois suggéré quelques « mariages ».

- Y aura-t-il des recoupements avec des titres de la collection Soon ? Des thèmes identiques ? Peut-on imaginer par exemple une même trame d'histoire déclinée pour les deux collections ?

Obligatoirement, il y a des recoupements, des thèmes communs, puisque « Soon » et « Mini Soon » sont deux collections de science-fiction fréquentées par les mêmes auteurs. Les chimères et autres manipulations génétiques sont au cœur de la problématique de l'œuvre SF d'un auteur comme Eric Simard, et c'est donc très logiquement qu'il a décliné ce thème dans L'Arche des derniers jours (« Soon ») et L'Enfaon (« Mini Soon »). Avec son futur « Soon », Le Signe de K1, Claire Gratias s'est lancée dans une passionnante histoire de Voyage dans le Temps, et s'est offert une sorte de récréation en écrivant, en parallèle, son « Mini Soon », Opération « Maurice », récit humoristique, mais aussi réflexion sur la portée de nos actes. Carina Rozenfeld qui aime les histoires de super-pouvoirs, a tout naturellement écrit son « Mini Soon » sur les mutants, A la poursuite des Humutes, dans la foulée des Clefs de Babel.
Mais par contre, non, il n'y aura pas de même trame d'histoire déclinée pour les deux collections.

- Comment va se développer la collection ? Combien de titres sont prévus par an ?

« Mini Syros Soon » sera une grande collection, très qualitative, avec peu de titres, au maximum une vingtaine. Tout comme pour « Mini Syros Polar », « Roman » et « Paroles de conteurs », il s'agira de publier quelques perles rares, de celles qui peuvent durer 25 ans (ce qui est le cas pour certains titres de « Mini Syros Polar », publiés pour la première fois en 1985, et toujours parmi les meilleures ventes Syros). Après 6 nouveautés en 2010, nous publierons certainement 6 nouveautés en 2011 pour installer la collection, puis 2 nouveautés par an.

- Tous les titres proposeront-ils des histoires indépendantes ? Peut-on imaginer des séries ?

Chaque titre sera indépendant. Il n'y aura pas de série

- Quel sera le tirage de cette collection ? Est-ce calqué sur la collection Mini Syros Polar ?

Le premier tirage de 6000 exemplaires par titre est déjà épuisé ! Nous sommes en réimpression sur tous les titres, à 4000 exemplaires. L'accueil est plus que positif ! Les tirages de certains « Mini Syros Polar » sont beaucoup plus élevés (plusieurs grosses réimpressions par an) car ils sont très prescrits non seulement par les enseignants en cycle 3, mais également par les professeurs de français en collèges et en lycées professionnels.

- Aujourd'hui les récits d'anticipation passionnent-ils autant les filles et les garçons ? Avez-vous noté une évolution dans ce domaine ?

Il y a une évolution, mais assez lente. Force est de constater que l'anticipation est toujours lue en majorité par les garçons (70% environ). Cette disparité est d'origine culturelle, car notre société n'a pas vraiment évolué à ce sujet : ainsi, on achète à Noël des poupées Barbie pour les filles et des robots pour les garçons. Même l'édition jeunesse tend à se segmenter à nouveau entre récits pour filles et récits pour garçons. Or, il n'y a strictement aucune raison pour que l'anticipation plaise plus à un sexe qu'à l'autre ! Raison de plus pour créer une collection d' « Histoires de futurs » accessibles dès le plus jeune âge, afin de combattre ces idées fausses et sexistes.

- Sur internet est né le blog (http://syros.fr/blogs/soon) dédié la collection Soon. Qu'y présentez-vous ?

L'actualité des collections « Soon » et « Mini Soon », des interviews d'auteurs, des revues de presse, des ressources pédagogiques, un espace de dialogues, bref, tout ce qui peut rendre vivantes ces deux collections.

- Quel a été votre choix en matière d'illustrations ?

Dans un souci de continuité, nous avons choisi pour les « Mini Soon » l'illustratrice attitrée des « Soon », Stephanie Hans, qui a fait un remarquable travail. Illustrations au graphisme simple mais percutant, inscrites de manière plus ou moins directes dans un cercle (je vous conseille tout particulièrement celle de L'Enfaon). Par ailleurs, les « Mini Soon » s'intègrent dans la charte graphique des autres collections « Mini » ; le directeur artistique, Pepito Lopez, a réalisé une maquette splendide, très identifiable et élégante.

- On lit rarement des livres de SF à l'école primaire, parce qu'il existe peu de titres à proposer aux enfants, et parce que les enseignants, généralement, ne sont pas très familiers du genre. Comment comptez-vous faire « entrer » les Mini Soon Syros à l'école ? Avez-vous pensé à élaborer des documents pédagogiques ?

J'ai parfaitement conscience du fait que les enseignants ne sont pas toujours familiers du genre. Qu'ils ne s'inquiètent surtout pas, nous ferons tout pour les accompagner !
« Mini Syros Soon » a toutes les chances de séduire et de convaincre les enseignants. Nous nous appuierons sur le succès des autres « Mini Syros » pour faire connaître les « Mini Soon » dans les écoles, mais aussi dans les collèges et lycées professionnels. Syros bénéficie d'une grande notoriété dans le milieu de l'Education Nationale, mais également du soutien de l'équipe des délégués pédagogiques des éditions Nathan, qui fait un formidable travail de terrain. Nous prévoyons bien sûr des fiches pédagogiques, et sans doute un envoi d'un spécimen en mai ou juin. Toutes ces informations seront relayées sur le « blog Soon » http://www.syros.fr/blogs/soon/ et sur le futur « blog Pro » des éditions Syros (blog pour les enseignants, les libraires et les bibliothécaires), http://www.syros.fr



Propos recueillis par Catherine Gentile et Charlotte Javaux
new