Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Le royaume sans soleil

Conte
à partir de 6 ans
: 9782378011925
15.00
euros

L'avis de Ricochet

Perdue dans un arbre, et entourée d’oiseaux, une belle enfant brune à la robe rouge est une princesse au visage parfait, aux yeux sombres et au regard grave. Grave comme la situation du royaume, enserré dans une muraille grise, au pied d’une rivière grise, au milieu d’un espace pierreux, caillouteux, éclairé artificiellement par quelques hauts lampadaires; le récit de Maïa Brami détaille cette sombre image de Karine Daisay et la renforce. « Il était une fois » nous installe dans l’univers du conte, dans un passé imaginaire, heureux, mais tout dans le vocabulaire insiste sur la réalité présente, misérable, de cet espace, « vallée pelée », « marécage puant ».

Blanche, la jeune princesse, est le lien entre ce passé rayonnant et le présent étouffant ; l’arbre, celui de la couverture, acteur central, est le truchement de l’un à l’autre, ainsi que les oiseaux. L’association entre l’enracinement de l’arbre et le vol de l’oiseau sauve la belle enfant puisqu’elle rejoint en rêve Sacagawea, femme-oiseau d’une tribu indienne. Elle oppose ainsi à son père, roi et capitaine d’industrie, la puissance du rêve à la rentabilité industrielle qui le mène à deux pas de la mort. Dans l’illustration, les noires fumées des usines sont trouées par les pastilles colorées lumineuses des ballons qui s’élèvent dans les airs… Car Blanche sait donner forme à son rêve. A sept ans, l’âge de raison, elle entraîne les autres enfants dans son sillage et les ballons de baudruche lui servent de marchepied avant le grand voyage à dos de colibri, vers l’univers de Sacagawea, tout en couleurs, en espace. La richesse de l’illustration foisonnante mêle précision réaliste et impressions colorées, aux gris se substituent les roses, rouges, verts, purs, désaltérants. Son père sera-t-il sauvé ? A lui de choisir, comme nous, sous-entendent les autrices. 

Un conte complexe, habile et touchant, richement illustré, pour les enfants d’aujourd’hui. Mêlant récit traditionnel et problématiques actuelles, il poursuit une des dimensions premières des contes, servir à l’édification des jeunes lecteurs-auditeurs pour les prévenir des périls et les aider à les dépasser. 

Présentation par l'éditeur

Dans la plus haute tour du château, Blanche rêve de chants d'oiseaux, de la chaleur du soleil et de la couleur des saisons, à travers l'histoire de la princesse Sacagawea. Autant de merveilles qui n'existent plus dans le royaume de son père. Si seulement elle pouvait conjurer le sort.

Du même auteur

Même les stars aiment les sardines à l'huile

Roman
à partir de 12 ans

Les princes charmants n'existent pas

Roman
à partir de 14 ans
Avis de lecture

Du même illustrateur