Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Les belles danses

Album
à partir de 12 ans
: 9782352901396
19.50
euros

L'avis de Ricochet

Marie Desplechin prête sa plume à un récit documentaire et autobiographique où Jean-Michel Othoniel, artiste plasticien, détaille le travail qu’il a opéré pour le château de Versailles.

L’œuvre présentée, Les belles danses, s’enracine dans l’enfance de l’artiste : premières impressions, premières émotions, illustrées par des clichés un peu jaunis. Cet ancrage dans l’enfance est l’un des fondements de sa création puisque Jean-Michel Othoniel raconte Versailles comme la matérialisation d’un rêve, héritage d’un enfant-roi et d’un vieux jardinier, l’un et l’autre chuchotant encore à son oreille.

Rapides mais essentiels, quelques traits historiques racontent Versailles : la fuite de Paris, la peur de l’incendie des Tuileries et le nouveau château comme refuge et marque de son pouvoir. A travers les voix de Marie Desplechin et de Jean Michel Othoniel, tout le siècle de Louis XIV se déroule sous nos yeux. Il reprend une interprétation du jardin comme lieu d’Eden, mélange « d’ordre et enchantement », « une image du monde, un monde idéal et parfait ». Beauté et intelligence sont les qualités attribuées à ce lieu. Ancré dans son temps, il parle encore au nôtre.

L’artiste lit pour nous le jardin à travers ses plans où la croisée est/ouest/nord/sud figure le feu et l’eau. Gravures du XVVIIème siècle et photos, croquis se répondent. Plus baroque que classique, l’œuvre de Jean Michel Othoniel articule le mouvement, les reflets, les transparences, le bleu et l’or, en écho au Grand Siècle. « L’eau qui danse », nom attribué à sa sculpture, marie l’eau et la danse pour « ramener à la présence des corps qu’on ne voit pas ». Ils dessinent dans l’espace, le temps et le souvenir, les arabesques de leurs corps. Dessins des dentelles ou des parterres, tout obéit de façon complémentaire à la rigueur et à la courbe. La sculpture mime le dessin de la danse chorégraphiée il y a quatre cents ans. Jean-Michel Othoniel se met à l’écoute du passé pour y inscrire sa modernité esthétique ou technique.

Un livre rare qui déploie un itinéraire de création et tisse entre passé, présent et futur un réseau précieux de connaissances, de poésie, de rêverie.

Présentation par l'éditeur


Les plus beaux jardins sont ceux du château de Versailles. C’est là que Jean-Michel Othoniel a installé ses Belles Danses, dans le bosquet du Théâtre d’Eau redessiné par Louis Benech. Des fontaines d’or qui serpentent et virevoltent dans la lumière du soleil. Des fontaines magiques.

Du même auteur

Le journal d'Aurore (T. 1). Jamais contente... toujours fâchée !

Bande dessinée
à partir de 12 ans
Sélection des rédacteurs
Avis de lecture

Sothik

Roman
à partir de 12 ans
Sélection des rédacteurs
Avis de lecture