Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Quatre désirs

Album
à partir de 3 ans
32 pages
: 9782812619205
14.00
euros

L'avis de Ricochet

Dans les contes de souhaits, le héros attend généralement la satisfaction de ses désirs de richesse et de prospérité, gagnés par ruse et intercession d’un génie. Quatre désirs de Yaël Frankel s’annonce comme un conte de souhaits mais l’héroïne est une petite fille étrangement seule, accompagnée d’un doudou atone, dans un monde filiforme où seules les bulles des désirs semblent avoir corps. La structure du livre est calquée sur l’énoncé successif des désirs. Tout est au conditionnel et à aucun moment la fillette n’envisage ses désirs comme réalisables. Elle est dans son rêve et le rythme est celui du jeu : « je voudrais … », sans lien véritable entre ses différents souhaits. Loin de l’univers des contes, cette étrange fillette aspire à posséder un monde technique qui roulerait pour elle : vertige des parcs d’attraction ou griserie d’une voiture obéissante. Fondamentalement, elle souhaite un monde soumis. Cette enfant semble enfermée sur elle-même : dans le parc, personne sauf un gardien ; dans la voiture, personne sauf son chauffeur ; des bonbons uniquement pour elle. Dans ce désir de toute-puissance très enfantin, elle n’est pas tout à fait dupe… elle sait très bien que tous les bonbons que l’on veut, ce n’est pas très bien ! Alors, elle dissimule, fait agir un voleur à sa place et on sent poindre le délire : est-ce pour « de rire », comme disent les enfants?

Il y a dans ce personnage de petite fille mutique quelque chose d’intriguant, qui peut mettre mal à l’aise. Son dernier désir est « d’avoir un ami ». Cet « ami », le lecteur le voit apparaitre au fil des pages, il est énorme, flamboyant, il a une bonne tête d’orang-outang. Il est le gardien du parc, le chauffeur, le voleur qui porte les bonbons interdits, il pourrait être l’ami… sauf qu’elle le renvoie, elle l’exclut. Livre de désirs et de frustrations, de volonté et d’indécision, entre rêve et réalité, cet album fait entendre une singulière petite musique. D’une extrême légèreté dans son graphisme minimaliste, les images marquent, impressionnent, comme cette image finale où elle s’accroche à l’orang-outang qui la regarde tendrement, affectueusement, tristement (?), alors que le doudou va tomber… Dans cette indécision réside la force de cet album : désirs sans fin, nouveau départ, passage à l’âge adulte ? Au lecteur d’interpréter…

Présentation par l'éditeur

Quatre désirs, quatre rêves ou quatre caprices ? Voici une petite fille qui rêve en grand, de manèges dont elle aurait l’exclusivité, d’une voiture avec chauffeur attitré, de tas de bonbons à ne pas partager. Son dernier souhait est d’avoir un ami. Mais cet ami est tellement proche d’elle qu’elle ne sait pas le voir.

Du même auteur

Rien de rien

Album
à partir de 5 ans

Quelle chance !

Album
à partir de 4 ans
Avis de lecture