Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Contes courts et fables minuscules

Sélection des rédacteurs
Album
à partir de 5 ans
: 9782330164812
14.90
euros

L'avis de Ricochet

Un vrai bric-à-brac cette chambre ! Des jeux partout. Des univers divers. Aussi bien cavaliers à terre, que nounours en attente, chapeau de sorcière ou doudous délaissés, tout comme la lampe d’Aladin, sans oublier le clin d’œil à Méliès et ses illusions... Au centre, dissimulés par un grand livre deux personnages disproportionnés, deux petits pieds nus et deux grosses bottes portées par d’étranges jambes vertes et poilues : une superbe entrée en matière pour ces Contes courts et fables minuscules, sous-titrés « pour enfants pressés ou parents indignes ».

En ouvrant le livre, le jeune lecteur est accueilli par un texte court qui tient ses promesses : quatre à sept lignes, enserrées dans une bulle, jouent avec une illustration plutôt sombre et foisonnante, où les univers promis par la couverture se déploient avec beaucoup d’humour dans un aller-retour entre le texte et les images.

Petit à petit, à la lecture des « contes », chacun comprend le sens du sous-titre, puisqu'ils sont brefs et cruels. Les accessoires de la couverture donnent matière aux historiettes : les heureux souriceaux, qui écoutent sagement la lecture, vont servir de repas au chat, bien gras, en guise de cadeau d’anniversaire ; la fusée d’Albert le cosmonaute n’a eu aucune reconnaissance publique ; quant à Alexandre, il a vraiment eu tort d’emporter un cactus dans son ballon dirigeable… Chaque texte a besoin de l’image pour construire la compréhension et dans ce ping-pong se construit la réponse de l’énigme. C’est la petite queue qui déborde du museau du chat qui éclaire la « culpabilité » des parents : ils n’auraient pas dû céder aux caprices de Souriceau. De même, Alexandre l’explorateur, assis sur sa nacelle au milieu de l’eau, comprend, mais un peu tard : « C’était ça l’erreur. Le cactus. Dans un ballon ».

Les auteurs, dans leur joyeuse complicité, tricotent des fables à partir des basiques de la littérature de jeunesse. On croise Mathurin, le génie de la lampe, des fées modernes, des ogres affamés et repus, des princes malheureux tous utilisés à contre-courant ou au pied de la lettre. Croquer le marmot repaît l’ogre ; le baiser à la princesse endormie ravale le prince au sort de tous et hop, il dort aussi ! Quant au hérisson, même s’il est un enfant sage, il ne saurait penser à tout. L’ombre planante du premier plan explique son regard apeuré… Cruelle cette illustration, vraiment !

Un vrai plaisir de lecture que cet album très riche de Pierre-Dominique Burgaud et Walter Glassof. Chaudement recommandé pour des lecteurs de tous âges, sensibles à l’humour et au second degré.

Présentation par l'éditeur

Tous les enfants qui vont se coucher vous le diront.

Tous les parents qui leur font la lecture vous le confirmeront.

La bonne longueur pour une histoire, c'est pas trop long. Contes courts et fables minuscules saura réjouir avec humour enfants et parents qui n'ont pas que ça à faire ! Parce qu'on veut bien une histoire avant de s'endormir, mais pas s'endormir avant la fin de l'histoire !


Dans

Du même auteur

Inventions complètement inventées

Laure Solus Babinet
Album
à partir de 7 ans
Avis de lecture

Le petit veau qui voulait voir passer un train

Joëlle Dollé
Album
à partir de 4 ans
Avis de lecture

Du même illustrateur

La nuit du dragon

Roman
à partir de 6 ans

Le guide des métiers de demain

Documentaire
à partir de 12 ans