Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

La vie commence aujourd'hui

Roman
à partir de 15 ans
104 pages
: 9782889084357
13.00
euros

L'avis de Ricochet

Les effets de la polio astreignent Clément à rester sur une chaise roulante. Sa tête fonctionne plutôt bien, l’adolescent poursuit un cursus universitaire de mathématiques fondamentales. Son père quitte le foyer familial en apprenant sa maladie. Étant fils unique, Clément vit seul avec sa mère. Janie, sa meilleure amie lui tient lieu de confidente et Olga, une aide-soignante, lui prodigue les soins infirmiers à domicile. Son corps d’adolescent est sujet à moult changements, se font sentir des besoins que le trio n’est pas en mesure de satisfaire. C’est à ce moment-là que Rose entre en scène.
 
Doté d’une lucidité déconcertante, l’adolescent vit non sans difficulté sa dépendance à cet entourage exclusivement féminin. La condescendance témoignée à son égard l’horripile au plus haut point. Il envoie souvent paître sa dévouée de mère qui voit en lui son pauvre enfant malchanceux. D’ailleurs, il se plaît à la culpabiliser à la moindre occasion. Les larmes maternelles closent souvent leurs tête à tête, pour son plus grand bonheur. Olga, celle qu'il qualifie de « couteau suisse de l’assistanat pour handicapé » est attentive et serviable. N’étant pas dupe de son manège filial, elle ne se laisse impressionner ni par son handicap ni par ses accès de colère. Elle reste professionnelle et n’hésite pas à le remettre à sa place s’il le faut. Quant à Janie, la relation symbiotique qui caractérise leur amitié prend fin lorsque celle-ci tombe amoureuse d’un autre. Plutôt que de s’apitoyer sur son sort, Clément tente de s'en sortir. L'ironie du sort veut que Janie et son amoureux lui apportent la réponse à ses besoins intimes, en lui présentant Rose : « Je suis infirmière. C’est ma profession. […] Je fais ça en complément de mon travail habituel, par conviction personnelle et aussi parce que ça me fait sentir utile… » (p.91) Dorénavant, Clément a droit à ce qu’il qualifie de « traitements semestriels. » Ce sont des moments de tendresse et de sensualité qui lui font cruellement défaut dans sa vie d’homme en devenir.
 
La vie commence aujourd’hui inspire entre autres une réflexion bouleversante sur les limites du rôle maternel face au handicap de son enfant, des interrogations sur la liberté et la sexualité des personnes handicapées. Par ailleurs, ce roman réhabilite le statut d’assistante sexuelle, une activité qui, selon la note figurant à la fin du livre, n’est pas reconnue légalement dans beaucoup de pays et qui continue d’être assimilée à de la prostitution. Une activité qui, à la lumière du parcours initiatique du héros, participe pourtant à son émancipation. Narré à la première personne, d'un style incisif et d'un ton acerbe, ce récit pourvu d'un happy end ne peut que remporter l'adhésion des lecteurs « ados » et adultes.

Présentation par l'éditeur

Clément est un adolescent extrêmement intelligent, précoce même puisqu’il a obtenu son bac à 14 ans avec mention très bien. Mais Clément est aussi atteint d’une forme de poliomyélite particulièrement grave et est tétraplégique, cloué dans son lit. « Seule la tête fonctionne correctement », dit-il. Clément vit seul avec sa mère et a besoin chaque jour d’une assistante de vie, la douce Olga. Il a

Du même auteur

Champion

Roman
à partir de 14 ans
Avis de lecture

Les mangues resteront vertes

Roman
à partir de 13 ans