Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Au dodo dis donc !

Album
à partir de 1 ans
: 9782278078684
12.10
euros

L'avis de Ricochet

Serein, les yeux fermés, malicieux, abrité par sa couette, un panda tout rond répond à cette injonction « Au dodo, dis donc… » Tout semble parfait chez les pandas. Le pyjama mis, les dents lavées, les bisous donnés. Ces trois éléments fondamentaux de la saynète du coucher se dissimulent sous des caches. On lit l’interpellation des parents, le panda l’entend et en soulevant le cache, le petit donne la réponse, avec un sourire éblouissant. « Et ce serait toujours comme ça ? Partout ? Oh que non ! » Le texte construit une petite comédie triangulaire entre l’auteur narquois et le duo parents-enfants coopérants, comme les pandas exemplaires, ou non, tous les autres... Car nous découvrons dans les pages qui suivent tous les subterfuges habituels des enfants au moment du coucher. Le renardeau ne peut pas se coucher « avec tous mes doudous, j’ai plus de place ! ». En soulevant la couverture, on voit le lit encombré de peluches diverses. L’auteur nous avait prévenus « Chez les renards, […] c’est toujours le même bazar. » Le lion a peur de ce qui se cache sous son lit. Chez les frères pingouin, l’un a trop chaud, l’autre trop froid, seule la présence dans le lit des parents pourrait rétablir la sécurité. Chez les orangs outangs, il faut encore un bisou. Dans un immeuble, c’est la même comédie à tous les étages. Très joliment illustré, une fenêtre dissimule un âne qui réclame une histoire, les cochons en chœur font « le cirque », l’éléphanteau a soif, le petit castor a bien trop de travail pour aller se coucher !
L’album s’achève par une question au lecteur « et chez toi, c’est comment le « Au dodo dis donc ! » ?

Cet album respire la tendresse et l’humour. Personne n’est dupe, ni l’auteur, ni les parents, ni les enfants. Tous savent que c’est un passage obligé de la vie familiale. Le duo auteur /illustratrice dédramatise ces moments qui peuvent être tendus. En passant en revue, tous les misérables prétextes pour reculer le sommeil, ils plaident la cause des enfants et relativisent le problème. Le style alerte, rimé, l’illustration tendre et les caches qui créent des jeux de parole, tout est bien conçu pour faire de ce petit livre, un outil efficace, utile aux parents comme aux enfants au moment du coucher !

Présentation par l'éditeur


Quand le soir revient, c'est toujours le même refrain : les petits ont toujours une bonne excuse pour ne pas aller au lit !

Du même auteur

Sssi j'te mords... et les Musiciens de la Nouvelle-Brême

Album
à partir de 4 ans

Caprices ? C'est fini !

Roman
à partir de 10 ans

Du même illustrateur

Sing a song : comptines en anglais

Comptine
à partir de 1 ans

Comptines pour faire la sieste

Comptine
à partir de 1 ans