Aller au contenu principal
Espace publicitaire
Fermer

Rechercher un livre

Date de publication
Age-cible

Vas-y !

Album
à partir de 5 ans
: 9782895409236
12.00
euros

L'avis de Ricochet

Un spectacle se prépare ; parents et amis remplissent peu à peu la salle tandis qu’en coulisses, le décor se monte et les danseurs et danseuses s’échauffent. Mais une ballerine s’inquiète, le cœur battant à tout rompre : c’est le trac ! Heureusement, son amour pour la danse et le réconfort d’une amie la motiveront à se lancer sur scène, le regard confiant et le tutu froufroutant.

Sympathique album sur la peur et le courage de se dépasser, Vas-y ! s’avère original par l’angle que choisit l’autrice pour traiter ces thèmes : celui de la perception et l’interprétation de la peur. L’histoire débute en effet par les sons qu’entend la jeune héroïne, cachée derrière le rideau : le « clac clac » des talons, le « crr crr » des chaises que l’on déplace et le brouhaha du public. L’imaginaire prend le relais ; la danseuse visualise leurs yeux braqués sur elle, les sourcils froncés ou impatients, sur le point de la huer. Le doute s’installe et le corps s’emballe. Comme remède à cette spirale infernale, Stéphanie Boyer propose l’encouragement d’une amie qui prononce alors les mots magiques : « vas-y, tu es capable ». Ces paroles feront ressurgir les bons souvenirs du temps de préparation, du plaisir pris à chorégraphier les pas et surtout, à bouger son corps au son de la musique. Élisa Gonzalez mise sur une illustration énergique et colorée, faisant évoluer avec tendresse les expressions de la jeune héroïne, en proie à des émotions contrastées.

Une chouette découverte, avec une mention spéciale pour l’image finale de la troupe triomphante en tutus, affublée de têtes de dinosaures. 

Présentation par l'éditeur

À quelques minutes d’entrer en scène, une fillette est tourmentée par le trac. Va-t-elle oublier ses pas? Se figer sur place comme une statue en tutu? Et si les spectateurs la huaient? Grâce à une amie, la petite danseuse va se souvenir de sa passion pour la danse et ainsi trouver en elle le courage de livrer sa performance.


L’écriture imagée et poétique de Stéphanie Boyer met en avant les